FR - NL - EN

Acteur de la protection de l'environnement


La mission de Bruxelles-Energie est de produire de l'énergie à partir de vos déchets ménagers ou assimilés non recyclables. Son ambition est de respecter, voire protéger, l'environnement.

Bruxelles-Energie est à la pointe de la technologie : elle répond aux normes environnementales les plus strictes imposées par l'Union Européenne et la Région bruxelloise.

La gestion optimale des déchets

La valorisation énergétique à partir des ordures ménagères non recyclables est un des maillons essentiels d'une politique de gestion environnementale des déchets. Chez Bruxelles-Energie, nous encourageons activement l'application de l'échelle du bon sens (aussi appelée "Echelle de Lansink") pour une gestion optimale des déchets:


Stacks Image 2305

Niveau 1 : la prévention


Le meilleur moyen de respecter l'environnement est de produire moins de déchets en consommant plus intelligemment. Par exemple, choisir ses produits aussi en fonction des emballages. En effet, pourquoi acheter 6 canettes de soda pour une famille nombreuse alors qu'il existe des bouteilles de 2l ? Les emballages individuels sont-ils tous nécessaires?

Plus d'informations sur la prévention sur le site de Bruxelles-Environnement.


Niveau 2 : la réutilisation


De nombreux objets ne nous sont plus utiles, mais ils peuvent l'être pour d'autres. Ne jetez pas vos livres, vêtements, jouets ou autres objets. Faites-en profiter vos proches, revendez-les dans une brocante, en magasin physique ou virtuel de seconde main ou offrez-les à des entreprises d'économie sociale. Vous pouvez aussi réparer pour réutiliser vous-mêmes certains objets.


Niveau 3 : le tri & le recyclage


Lorsque les solutions de prévention et de réutilisation ont été épuisées, le tri et le recyclage s'imposent. En région bruxelloise, les parcs à conteneurs régionaux et communaux reprennent vos encombrants dont la majorité des composants est recyclable.

De même, vos emballages PMC, papier/carton et en verre sont triés et recyclés afin de produire de nouveaux objets.
Quant à vos déchets de jardin, ils sont transformés en compost.

Plus d'informations sur les sites de Bruxelles-Propreté, Recyclis et Bruxelles-Compost


Niveau 4 : la valorisation énergétique par incinération des déchets


C'est à cette étape qu'intervient Bruxelles-Energie. Lorsque la production de déchets n'a pas pu être évitée et qu'ils ne peuvent pas être réutilisés ou recyclés, ils peuvent néanmoins encore servir de combustible pour la production d'électricité ou de chaleur. Chez Bruxelles-Energie, plus de 448.000 tonnes de déchets ménagers ou assimilés non recyclables servent ainsi à produire annuellement l'équivalent des besoins en électricité de 65.000 ménages bruxellois, et ce dans le plus grand respect de l'environnement. En outre, les différentes matières récupérées sont aussi valorisées et recyclées (mâchefers, cendres, ferrailles, sel, etc.).

Les deux prochaines étapes ne concernent pas la région bruxelloise.


Niveau 5 : l'incinération sans récupération énergétique


Certains incinérateurs de déchets ne produisent hélas pas d'énergie, mais cela est de plus en plus rare, tant les normes deviennent de plus en plus strictes en matière de gestion des déchets et du respect de l'environnement. Ce n'est pas le cas en région bruxelloise où tous les déchets ménagers non recyclables servent à produire de l'énergie.


Niveau 6 : la mise en décharge


La mise en décharge est le dernier maillon de l'échelle du bon sens et doit être évitée à tout prix. En effet, outre la pollution des sols et des cours d'eau, la mise en décharge produit aussi énormément de méthane. Le méthane rejeté dans l'atmosphère est 25 fois plus nocif que le CO2 et contribue au réchauffement climatique. La mise en décharge n'est pas pratiquée en région bruxelloise. Seuls 0,14% de la matière récupérée à partir des déchets entrant à Bruxelles-Energie sont mis en décharge. Il s'agit de boues issues du traitement du lavage des eaux qui sont stabilisées et placées dans des décharges hermétiques spécialement conçues à cet effet.


Une usine verte

Stacks Image 250

Bruxelles-Energie protège l'air


Les fumées rejetées sont essentiellement de l'azote, de l'oxygène, de la vapeur d'eau et du C02. En effet, les fumées sortant des fours sont littéralement dépoussiérées et lavées. Les polluants sont neutralisés et éliminés. Le taux d'oxyde d'azote rejeté est 3 fois inférieur à la norme européenne. Les émissions sont analysées chaque jour. Les odeurs des déchets sont aspirées dans les fours où elles sont craquées par la chaleur.

Evolution des émissions - Novembre 2017


Nous mesurons les émissions en continu tout au long de l'année afin de garantir la qualité de l'air environnant. Ci-après les graphiques des relevés quotidiens des émissions du mois de novembre 2017.
Stacks Image 7291
Stacks Image 7294
Stacks Image 7296
Stacks Image 7298
Stacks Image 7300
Stacks Image 7302
Stacks Image 7306
Stacks Image 3929
Stacks Image 253

Bruxelles-Energie protège l'eau


Les eaux de lavage des fumées sont purgées et traitées via deux installations : le traitement d’eau et l’évapo-cristallisation, interne à l'usine. Rien n'est rejeté dans le canal ou dans la Senne.
Stacks Image 267

Bruxelles-Energie valorise les matières récupérées


Les cendres, mâchefers, ferrailles et le sel sont récupérés et réutilisés dans diverses industries, contribuant ainsi à éviter la surexploitation des ressources naturelles premières.


Découvrez ici le fonctionnement plus détaillé de l'usine.

Une énergie propre et renouvelable

Stacks Image 338

Bruxelles-Energie produit de l'énergie renouvelable (56%)

La production d'énergie à partir des déchets ménagers non recyclables offre des avantages importants dont:
* le remplacement des combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz, etc.) à raison de 56%
* l'apport stable et durable d'énergie
* la protection climatique en évitant les émissions de méthane des mises en décharge
* la protection sanitaire en brûlant les bactéries et autres sources de pathologies